Poeme Han-shan sommet

je regarde le sommet de la Terrasse du ciel
majestueux, solitaire, il domine la foule
des pics
le vent se lève, faisant chanter pins et bambous
la lune émerge, réglant le rythme de la marée
plus bas, tout autour les montagnes vertes
je discute du grand mystère avec les nuages
blancs,
mon sentiment sauvage se plait en compagnie
des eaux et des montagnes
j’ai toujours souhaité avoir des compagnons
de route

Han-shan